New York, à deux...puis trois! - A On the Road
51300
single,single-post,postid-51300,single-format-standard,edgt-core-1.2,ajax_fade,page_not_loaded,,vigor-ver-2.0, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_370,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive
Best instagram spots New York

New York, à deux…puis trois!

Best instagram spots New York

NEW YORK AVEC TOI…

.

Et nous y voilà de retour, les années ont filé à toute allure. C’est fou quand on y pense. Quatre ans déjà, avant que le monde ne s’interprète à trois. A deux, à l’ébauche d’une vie avec toi. Aujourd’hui le voilà teinté de ton rire, un goût de sucre au bout de mes lèvres, tu n’auras pas idées des réflexions, des allées et retours, de nos théorèmes fantasmagoriques, de toutes ces nuits à imaginer le reste, l’après, l’avenir, la vie quoi jusqu’à toi…
.
…et toi qui me prend la main, que je sers fort contre moi, qui me fait rire, m’épuise, qui me fait aimer la vie encore un peu plus.
.
Tu vois, aujourd’hui, on rentre un peu à la maison, celle que tu n’auras jamais connue, celle d’il y a déjà quatre ans alors que le temps file entre nos doigts, celle de l’avant, de l’avant toi.
.
Il y a une éternité, un million de vies déjà, autant de nouvelles histoires écrites à deux…puis trois.
.

Avec toi.
.

Maintenant.
.
Je la regarde d’un œil nouveau aujourd’hui, plus sage, tranquille, un peu plus en paix aussi, tu y certainement pour quelque chose, tu sais, je l’aime passionnément et j’ai appris à vivre sans elle. Nos chemins entrelacés sont venus à se défaire, un autre printemps arrive, et pourtant je lui reviens encore.
.
Tu verras, un jour peut être, tu sauras toi aussi.
.
Ici c’est comme si rien n’avait changé et pourtant tout est différent. Je reconnais les mines pressés, les gens qui se bousculent dans la foule, les hivers qui n’en finissent pas, l’impression d’être tout petit, minuscule, un grain de sable porté par le vent de l’océan, dans la ville qui gronde et ses lumières  qui vacillent d’un millier d’histoires qui ne durent qu’un temps. Elles brillent toujours un peu plus fort qu’ailleurs ici. Il y a le spectacle des néons, le bruit des sirènes, la vie à cent à l’heure, les silhouettes qui se dessinent à l’horizon, qui font battre mon cœur la chamade. J’en ai le souffle coupé, à chaque fois qu’on se retrouve.
.
Des frissons, électriques, passionnés, à ton image, toi la ville qui ne dort jamais.
.
C’est un peu comme un retour à la maison, celle que tu n’as jamais connue et qui pourtant résonne encore partout autour de nous. Un battement de mon cœur, une seconde à peine, dans l’immensité du monde, un point d’encrage, un repère, la première lettre, le point final. Il n’en faut pas plus, tu sais, pour être heureux. Surtout quand tu me prends la main, que tu me sers fort dans tes bras, quand on part sur les routes, comme des aventuriers du bout du monde, et qu’on s’émerveille de ses trésors inespérés.
.
C’est tout ce qu’il faut pour être heureux,
.
tu sais,
.
juste ça.
.
Et le reste ira…

Article rédigé en collaboration avec Liligo.fr

.

Best instagram spot New York

Best instagram spot New York

Best instagram spot New York

Best instagram spot New York

Best instagram spot New York Best instagram spot New York

Best instagram spot New York Best instagram spot New York

Best instagram spot New York

Alex
alex.zouaghi@yahoo.fr

Parisian of heart, recently Londoner and former New-Yorker, Alex, 28, teacher by day and passionate blogger and photographer the rest of the time, has developed a strong interest for travels and adventures since he decided to move to Beijing in 2011. Always ready to go back on the road, Alex is more than decided to hump on new adventures that will lead him all around the world!

1 Comment
  • Quel joli texte ! Ca me fait tellement plaisir à chaque fois que je tombe sur un joli texte sur internet, là où les mots semblent souvent être écrits en vitesse ou avec le SEO en tête.

    11 juin 2018 at 3:18

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :