Bill's Place

« You can go as far downtown as you want, you will never listen to what you’ve just listen tonight in Harlem… »

Il y a quelques semaines, je vous racontais notre première expérience jazzy sur fond de Skyline au Dizzy Club Coca Cola de Columbus Circle. Cette fois, c’est loin des paillettes et des soirées habillées que je vous emmène. C’est même un retour à l’essence même du jazz new-yorkais, dans l’une de ces petites adresses bien gardées que la ville qui ne dort jamais cache encore. Et plus précisément à Harlem, chez Bill’s Place, pour revivre, le temps d’une soirée extraordinaire, l’essence même du jazz new-yorkais…

Chez Bill, on est reçu sans chichi, sans cartes des vins, sans menu, on entre par la porte d’une petite brownstone perdue parmi d’autres sur la 133ème rue. Comme à la maison en fait, et c’est exactement cela. Car c’est dans un petit appartement typiquement new-yorkais que Bill accueille lui-même la trentaine de chanceux venus l’écouter ce soir.

La salle se remplit peu à peu, le quatuor se met doucement en place, le concert commence et c’est une heure trente de standards du jazz et de compositions personnelles explosives qui s’enchainent. Les musiciens se tiennent à moins d’un mètre du public pour un concert intime et intimiste dans un lieu mythique d’Harlem. Le dernier morceau, My Funny Valentine, vient clôturer la soirée en apothéose dans ce que le jazz a de plus intense et fort.

Et c’est lorsque les instruments s’arrêtent et que Bill (William Claxton de son vrai nom)  prend la parole que l’on réalise ce qui vient de se passer, Bill’s Place n’est pas une simple salle de concert, c’est l’un de ces lieux magiques qui ont changé l’histoire de la musique jazz. Car c’est ici, durant la prohibition, que la plus grande dame du jazz, Billy Holliday pour ne pas la nommer, a été découverte…

A l’époque, la jeune Billy Holliday, tentait de faire carrière à New York. Pour gagner sa vie, elle travaillait comme serveuse dans un petit speakeasy d’Harlem, bar à alcool caché dans un lieu inattendu et dans lequel seuls les initiés avaient accès, devenu aujourd’hui Bill’s Place. Ce soir-là, la patron du Speakeasy avait invité plusieurs producteurs influents à venir voir sa petite protégée chanter. Pour une raison dont je ne me souviens plus, celle-ci n’est pas venue et c’est finalement Billy Holliday qui est montée sur scène la remplacer. Et par un hasard de coïncidence, la carrière de Billy Holliday venait de commencer…

Pour une soirée atypique, dans un lieu magique et pour un prix d’à peine 20 dollars, pourquoi se priver? Bill’s Place est certainement l’un des secrets le mieux gardés de tout New York et c’est de loin, l’un de mes souvenirs les plus forts cette année! Allez-y les yeux fermés!

 

Bill’s Place
148 West 133rd Street (btw 7th and Lenox Avenues)
20 dollars
Réservations obligatoires
http://www.billsplaceharlem.com

Bill's Place

Bill's Place à Harlem

Bons plans new york

Bill's Place à Harlem

Bons plans new york

Bill's Place à Harlem

Bill's Place à Harlem

Bill's Place à Harlem

Bill's Place à Harlem

Bon plans new york

 

%d blogueurs aiment cette page :